ACCES A L'EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT

La plupart des villages sont alimentés en eau grâce à des puits traditionnels, des mares et des boulis qui contiennent une eau de mauvaise qualité, source de maladies.
Les ouvrages hydrauliques existants sont surexploités et le manque d’expertise des populations ne permet pas un entretien fréquent des installations, d’où leur rapide dégradation.
Face à un besoin grandissant d’assurer l’accès à l’eau potable, nous allons associer cette étape à notre projet de mise en culture du Moringa Oleifera.

Le projet bénéficiera aux  habitants des  villages de la zône de plantation, principalement aux femmes et aux enfants. Ceux-ci, habituellement chargés de la corvée de la recherche de l’eau verront leurs conditions de vie directement améliorées par le projet. Les femmes s’occupent de tous les travaux ménagers (corvée de bois et d’eau, cuisine…), de l’entretien et de l’éducation des enfants, et de certains travaux artisanaux tels que la vannerie et la poterie. Grâce aux nouveaux points d’eau, les distances à parcourir pour obtenir de l’eau seront diminuées, et ce gain de temps pourra être réinvesti dans les activités génératrices de revenus. De plus, la consommation de l’eau potable va réduire les cas de maladies hydriques et améliorer ainsi la santé des populations.


 
Une pépinière sera réalisée pour favoriser la préservation de la ressource en eau : le reboisement améliorera l’infiltration de l’eau dans le sol.

                                                                                              RETOUR A L'ACCUEIL...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :