«La famine guette plus de 400.000 enfants du Sahel»

86cb8710-8dca-11df-8ab2-81ec619de967.jpg

           Une femme tient son bébé qui souffre de malnutrition, au centre de réhabilitation nutritionnelle de Tanout, dans

           le sud du Niger. Crédits photo : AFP

 

Les ONG tentent de mobiliser la communauté internationale pour les populations du Sahel. Dix millions d'Africains y sont menacés par la faim.

 

Avec le mois de juillet s'ouvre la période la plus difficile, dite de «soudure» : alors que les derniers stocks ont été épuisés et que les prochaines récoltes ne sont pas attendues avant l'automne, la nourriture va cruellement manquer. Pour les ONG présentes sur place, l'aide a déjà pris beaucoup trop de retard.

 

Les quatre pays du Sahel les plus touchés par la famine sont le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad. Leurs populations sont parmi les plus pauvres du monde malgré une phase de croissance.
 Des milliers d'enfants de la région du Sahel sont menacés de malnutrition.  L'agence des Nations unies relève que le taux de mortalité infantile dans cette région d'Afrique de l'Ouest en lisière du Sahara est le plus élevé au monde et que plus de la moitié des décès y sont dus à la malnutrition.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :